Mon expérience

 

J’ai commencé à travailler en tant que psychologue en 1996 dans un centre de rééducation fonctionnelle auprès de personnes victimes de lésions cérébrales après une chute, un accident de la voie publique, une tentative de suicide ayant entrainé un traumatisme crânien grave ou suite à un accident vasculaire cérébral.

Par la suite, j’ai exercé 10 ans dans une UEROS (Unité Expérimentale de Réinsertion et d’Orientation Sociale et professionnelle) auprès de personnes en difficulté de réinsertion sociale et/ou professionnelle suite à de graves problèmes de santé (atteintes cérébrales diverses..) susceptibles d’avoir entraîné des séquelles à la fois motrices, psychologiques et neuropsychologiques.

Enfin, j’ai travaillé dernièrement auprès d’enfants, d’adolescents et jeunes adultes handicapés moteurs dans une institution (IEM, Institut d’Education motrice). La plupart de ces jeunes étaient IMC (Infirme Moteur Cérébral) avec souvent des troubles cognitifs associés.

Pour beaucoup d’entre eux, un accompagnement psychologique s’avérait nécessaire pour mieux gérer leur difficulté et favoriser leur intégration sociale. Les aider à mieux comprendre leur handicap, évoquer les problèmes relationnels, tenter de canaliser certains troubles du comportement.

Enfin, j’ai travaillé dans un espace de consultation ouvert aux parents d’enfants en difficultés scolaires. Un bilan était proposé en vue de dépister des troubles tels que des dyspraxies (difficulté à organiser et coordonner les gestes de façon harmonieuse. Il existe plusieurs sortes de dyspraxies), dysgraphies (trouble de l’écriture…) et autres “dys”…, une précocité, des troubles envahissants du développement etc.. ou tout simplement en vue de rassurer les parents et les enfants. En fonction des résultats obtenus, il était préconisé un suivi ou l’orientation des parents et de l’enfant vers une prise en charge adaptée afin de favoriser et d’améliorer l’intégration des troubles dans le parcours scolaire.

Toutes ces personnes ont nécessité à un moment de leur vie un accompagnement psychologique à chaque fois différent, relatif à l’histoire personnelle de chacun.